MENU
Retour

Développement durable

Charte régionale d’entretien des espaces publics

 Cette charte vise à amener les collectivités à diminuer l’utilisation des produits phytosanitaires, voir à long terme les supprimer. Il y a trois niveaux d’engagement :  1 : Traiter mieux, 2 : Traiter moins, 3 : Ne plus traiter chimiquement
En signant le premier niveau de cette charte la Ville de Monistrol  s’engage à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires.

Pourquoi signer cette charte ?
Les molécules utilisées pour le désherbage des zones non agricoles (glyphosate, aminotriazole, diuron, mécoprop,...) sont régulièrement détectées dans les eaux superficielles et souterraines d’Auvergne.
Les communes sont des consommateurs non négligeables de produits phytosanitaires. Les risques de transferts de produits phytosanitaires vers les rivières sont beaucoup plus importants en zones urbanisées (surfaces imperméables) que sur des terres agricoles. Il est maintenant  indispensable d’agir afin de préserver notre santé, la ressource en eau et notre environnement.

Gestion différenciée des espaces verts
La gestion différenciée consiste à adapter l’entretien des espaces verts après avoir étudié site par site leurs caractéristiques et leurs usages.  Cette démarche est particulièrement pertinente pour les communes qui ont de plus en plus de surfaces à entretenir avec des effectifs et des moyens qui stagnent. Elle répond à plusieurs enjeux : économiques, environnementaux, sanitaires, culturels et sociaux.

Le service espaces verts de la commune et les élus se sont engagés dans cette démarche progressive. Dans un premier temps, sera fait un travail d’inventaire, puis de classement des différents sites en fonction des degrés d’entretien que l’on attend. Nous concentrerons également nos efforts  sur la mise en place d’alternatives aux traitements chimiques au travers des objectifs de la charte d’entretien des espaces publics.
Des actions de sensibilisations du public vont avoir lieu pour faire évoluer la vision qu’on peut avoir de l’entretien des espaces verts. Aujourd’hui on se rend compte qu’il est temps de redonner un peu de place à la nature dans nos milieux urbanisés. Pour cela commençons à accepter la présence de quelques herbes sauvages sur nos trottoirs et parkings et pratiquons des tontes à hauteurs différenciées pour favoriser la floraison des plantes.

Quelques exemples de pratiques

  • Gestion de la ressource en eau :

Choisir des végétaux adaptés ai sol et peu gourmands en eau, préférer la plantation en pleine terre et pailler.
Mettre en place des méthodes alternatives pour diminuer l’utilisation d’herbicides (préférer le curatif au préventif, désherbage mécanique, désherbage thermique, paillage)  

  • Conservation de la diversité floristique et faunistique

Préférer des essences locales et diverses. Pratiquer des hauteurs de tonte différentes, jusqu’à des zones de fauche permettant le fleurissement des plantes.   

  • Gérer les déchets :

S’efforcer de réduire les déchets (emballages, bâche plastique)
Recycler les déchets verts (tontes, tailles, feuilles, branches) en compost ou paillage après broyage

  • Aménagement des sites :

Déplacer un poteau, un banc pour permettre le passage de la tondeuse plutôt que d’être obligé d’utiliser en plus de la tondeuse une débroussailleuse. Planter des végétaux couvre sols dans des petites zones pour éviter de venir avec une tondeuse.  Préférer une allée en bitume à une allée sablée qui obligera à traiter chimiquement ou à désherber manuellement. 

  • Fleurissement : préférer la concentration dans des zones de prestiges pour un effet marquant plutôt qu’un saupoudrage sur la commune, peu efficace et très gourmand en main d’œuvre.
Création d’espaces verts
Le jardin de Beauvoir :
Le projet de ce jardin a vu le jour dans un terrain en friche, entre le centre d’accueil et de loisirs de Beauvoir et du bâtiment des vestiaires du rugby. La rencontre de passionné de jardin à donné naissance à ce projet, pariant sur la mise en valeur d’espèces locales. Ce jardin a été inauguré en 2010, le choix a été fait de planter de jeunes sujets pour assurer une meilleure reprise, il sera à son apogée dans quelques années. Un espace a été aménagé pour mettre en place un jardin pédagogique à la disposition des enfants du centre d’accueil et de loisirs.



REPAS BIO
Le projet de loi Grenelle 1  prévoit que d’ici à 2012, 20% de la nourriture servie dans la restauration collective (cantines scolaires, restaurants d’entreprises) devra être issue de l’agriculture biologique.

A ce jour, le restaurant scolaire des écoles primaires de Monistrol  atteint les 20% de Bio. En plus d’un repas entièrement BIO une fois  par mois, on trouve systématiquement les fournitures suivantes en Bio :

  • Tous les légumes même les frites
  • Tous les légumes secs (lentilles, haricots…)
  • Tous les yaourts et faisselles 
  • Le pain, venant de trois boulangeries de Monistrol est fabriqué avec de la farine Bio

La difficulté est dans l’approvisionnement, il ne nous semble pas raisonnable de faire venir des produits  de l’autre bout  de l’Europe, même Bio. Nous travaillons notamment avec Auvergne Bio distribution, plateforme de distribution régionale. Mais la production locale Bio n’est pas suffisamment importante et structurée pour répondre à tous les besoins de nos établissements scolaires.
En parallèle nous cherchons à développer les produits locaux même non Bio. Un travail est actuellement entrepris pour recenser les productions locales de produits laitiers (Yaourts, fromages).

La question du sur coût peut être maitrisable en concevant les menus différemment, notamment en  favorisant l’apport de protéines par des céréales et des légumineuses pour certains repas.
Cuisiner des légumes frais demande du temps de préparation que l’équipe de cuisine ne peut pas fournir. Aussi les   légumes Bio sont surgelés. Nous sommes dans l’attente de la mise en place d’une filière de transformation des légumes frais sur la Haute Loire.

 

Compostage déchets verts
En 2011 le service des espaces verts met en place une plateforme de compostage expérimentale réservée à ses propres déchets verts. L’objectif est de gérer en interne un maximum de déchets verts, soit en produisant du compost, soit en les broyant pour pailler les plantations.

En effet chaque année des volumes importants de « déchets » (branches, feuilles, tontes…) sont produits lors de l’entretien des espaces verts communaux.  Ces déchets verts étaient amenés à l’entreprise Moulin qui pratique du compostage industriel sur le site de Perpezoux.
Ces déchets verts sont avant tout de la matière organique qui dans un cycle naturel devrait retourner à la terre qui l’a produite. A chaque fois que nous exportons de nos espaces verts des  « déchets », pour les mettre en déchetterie ou tout simplement à la poubelle, nous appauvrissons les terrains.
 

Economies d’énergie
Dans le cadre de la démarche de Développement Durable municipale, le plan d’action 2011/2012 fixe des objectifs de maitrise des dépenses énergétiques.

Un suivi des consommations  par poste de dépense est régulièrement pratiqué, avec un bilan annuel général.
Des actions sont engagées :

  • Electricité (éclairage public, les bâtiments communaux) 
    • Pose progressive de lampes à économies d’énergie (exemple de l’avenue de la Libération en 2011)
    • Remplacement des anciennes guirlandes de Noël par des guirlandes à LED
  • Chauffage des bâtiments 
    • Pose de robinets thermostatiques sur les radiateurs
    • Un audit énergétique pratiqué sur 13 bâtiments pour prévoir et hiérarchiser   des travaux permettant des économies d’énergies (changement de chaudière, VMC hydro réglable, isolation de plancher, récupération de chaleur via VMC, désembouage des réseaux, vanne de réglage)
  • Sensibilisation des usagers des bâtiments communaux avec l’affichage des consommations et la mise en place d’une charte.

 

 Economies d’eau
Démarche d’économie de l’eau dans les Collectivités
En 2010 la Municipalité a participé à une démarche d’économie de l’eau dans les Collectivités
conduite par le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement du Velay et soutenue par le Conseil Général.
L’objectif de cette démarche a été d’initier le suivi de l’évolution des consommations de l’eau dans la commune et d’engager une démarche de réduction de la consommation de l’eau sur le long terme. 
Après un état des lieux, des préconisations pour réduire la consommation ont permis de lancer des travaux et des aménagements. Les équipements sanitaires sont en majorité des équipements économes en eau, les plus défectueux sont progressivement changés (chasse d’eau, robinet mitigeur, bouton poussoir). La réparation de fuites a été le plus grand gisement d’économie d’eau.  
Comme pour les consommations d’énergie, un affichage des consommations d’eau dans les bâtiments publics communaux a été mis en place.
 

Charte d’utilisation des bâtiments communaux
La Municipalité s’est engagée depuis l’automne 2009 dans une démarche de Développement Durable. Dans ce cadre là, un état des lieux a mis en avant les coûts de fonctionnement des installations communales. Globalement ceux-ci sont en constante augmentation, notamment pour les consommations de gaz, d’électricité et d’eau. Ces dernières années, on peut également observer une évolution des comportements des utilisateurs qui tend, pour certains, vers de moins en moins de respect des installations.

Dans une démarche d’anticipation et de prise en compte de l’augmentation des coûts énergétiques à venir et dans un souci de préserver les ressources naturelles, il nous faut faire, tous ensemble, notre possible pour maintenir les coûts, voire les diminuer.

Une charte des utilisateurs des installations communales a été élaborée avec la participation de différentes associations sportives et culturelles ainsi que des établissements scolaires. Elle a pour but de rappeler des règles élémentaires de comportement pour un meilleur fonctionnement des équipements.

ACCÈS RAPIDE
  • Actus
    Actus
  • Annuaire
    Annuaire
  • Demandes d'arrêtés
    Demandes d'arrêtés
  • Marchés publics
    Marchés publics
  • Menus des écoles
    Menus des écoles
  • Cinéma
    Cinéma
  • Nous contacter
    Nous contacter
© 2017 / Mairie de Monistrol-sur-Loire - Tous droits réservés